Soutien et aide

Madagascar est pays de l’océan indien qui a eu son indépendance le 26 juin 1960. Depuis ces soixantaines d’années d’indépendance, la vie des malgaches ne s’est pas améliorée. La majeur partie des gens vivent dans la pauvreté, en effet, à l’heure actuelle près des 80% des malgaches sont des paysans cultivateurs qui n’arrivent même pas à l’autosuffisance alimentaire : faute de moyens techniques, matériels et surtout financiers. Ces paysans disposent dorénavant les terres hérités de leurs ancêtres, mais comme ils n’ont pas les bagages intellectuels, les atouts techniques et financiers pour rendre ces terres plus productifs, c’est pourquoi ils se contentent d’une simple agriculture extensive dont pour la majorité, la production ne suffit même pas à nourrir leur famille.

Le niveau de scolarité des malgaches est encore très bas car une grande partie des élèves n’obtient même pas le CEPE avant de quitter l’école (CEPE : Certificat d’Etudes Primaires Elémentaires, le premier diplôme qu’on délivre à Madagascar). Très peu sont les élèves qui ont réussi à passer le baccalauréat et surtout les étudiants qui ont réussi à finir les cycles universitaires. Ces contextes sont dues à la pauvreté, à la manque voire inexistence des infrastructures (école, salle de classe) et aussi à l’insuffisance des instituteurs et enseignants.

Les dirigeants actuels misent beaucoup sur l’éducation en recrutant quelques dizaines de milliers d’instituteurs et professeurs ces dernières années, mais cette guerre sur la remise à niveau de la scolarité à Madagascar est une guerre de longue haleine. En effet, comme présenté plus haut, avoir un nombre suffisants d’instituteurs et professeurs ne suffit pas, on devrait aussi construire des écoles près des paysans et notamment on devrait donner aux paysans (parents d’élèves) les moyens techniques (formation et financements) afin qu’ils puissent produire en haut rendement et sur des terres encore plus vastes. De cette façon, les paysans pourront obtenir leur autonomie alimentaire et avoir des surplus qu’ils peuvent ensuite utiliser dans la scolarité de leurs enfants.

À part la pauvreté et le bas niveau de scolarité, la région sud de Madagascar connait un problème particulier. En effet, ces dernières décennies, la sécheresse a frappée cette région : on trouve rarement des pluies dans cette région sud de Madagascar, par conséquent, actuellement la majorité de ses habitants sont atteints par la malnutrition chronique : le prix du riz (aliment de base des malgaches) n’est plus à la portée de leur budget, ils ne peuvent plus récolter les maniocs et les patates douces car ceux-ci sont ravagés par la sécheresse. Le seul moyen qu’ils ont, c’est de se nourrir des Raketa (Cactus) qu’on trouve en abondance dans cette région.

L’eau potable est également un des problèmes majeurs qui touchent les habitants de la partie sud de Madagascar. En effet, l’adduction d’eau potable ce fait généralement dans les grandes villes et dans les sites touristiques mais on la voit rarement dans les communes rurales où vivent la grande majorité des populations. La santé surtout celle des enfants est donc très vulnérable, car la population devrait boire et utiliser de l’eau incertaine.

Tour Guide Lovemada figure parmi les personnes et organisations actuelles qui sont conscientes de la gravité de la vie des Malgaches surtout ceux vivant dans la partie sud de cette grande Ile. Elle offre alors tout ce qu’elle peut offrir pour améliorer leurs conditions de vie en faisant des actions caritatives. Vous aussi, vous pouvez leur tendre la main, Tour Guide Lovemada peut être l’intermédiaire entre vous et les villageois dans le cas où vous avez quelques choses à les offrir pour améliorer la qualité de leur vie : que ce soit des aides matériels (équipement scolaire : bancs, livres, etc.), soit des aides techniques (formations des villageois), soit encore des aides financiers pour la construction, rénovation des infrastructures (écoles, barrages, canaux d’irrigation, bornes fontaines, etc.)